mercredi 9 novembre 2011

Billet (s) du 9 novembre

Je me suis souvent posé la question pourquoi nos chers journalistes ne faisaient jamais le rapprochement (quant aux solutions) entre un pays endetté jusqu'à quasi faillite (ou à une faillite technique si ce n'était de l'aide...) et une famille française surendettée (phénomène très connu, de plus en plus....).

Lorsque la famille surendettée arrive au bord de la faillite, les chefs de famille (épouse & mari) s'assoient avec leurs enfants et tous se disent "on va se serrer la ceinture, il n'y a plus moyen de continuer comme cela". Donc une série de décisions : Canal+ et Canal sat fini: ce sera la TNT, 4 mobiles (les fameux cellulaires) ben ce sera 1 téléphone avec forfait bloqué et on se le passera selon les besoins. On prendra les transports en commun, exit autant que faire se peut la voiture et le carburant mange-misère; les cours de danse de l'ado, exit pour un temps ; on verra plus tard etc etc..... Les Tshirts de marque, ben on verra au magasin d'usine etc... Tous serrent les rangs et essaient de passer à travers (comme en 39-44) :: il n'y a pas, il n'y a plus, place pour dire c'est la faute du père ou du grand père ou du père du grand père....

Et de nos jours, c'est pas cela :: on se serre la ceinture mais pas nous surtout, les autres; le trou de la SECU, faut faire quelque chose, en autant que nous, on ne soit pas touchés.... les autres oui, bien sûr c'est évident.... et ensuite alors ?????
--------------------------------------
de la Grèce et des Grecs....::
--------------------------------------
Déjà j'étais un peu, pas mal, choqué d'apprendre, sur le tard récemment, que les états financiers de la Grèce avaient été été soumis pour l'entrée dans l'Europe / Euro mais qu'ils étaient truqués...

Le choc a monté d'un cran lorsque j'ai sû que les dirigeants des pays européens, pour plusieurs c'est certain, savaient cela... mais ont fait "tête dans le sable"...

Puis il est devenu évident que , disons..., +/- 60% de l'économie grecque est souterraine (travail au noir, taxes non payées et impôts encore moins... ohlala !!! mais il faut les aider....

Puis encore récemment, après 2 plans d'aide européenne d'urgence, il appert que les riches armateurs grecs ainsi que le clergé, toutes orientations confondues (les raéliens aussi ?? ) ne payaient AUCUN impôt !! Bon, nous en France, on a TOTAL (au minimum...) dans ce cas... mais on est généreux nous les Asterix !

Mais il ne faut pas laisser tomber la Grèce !!!

C'est alors que, ce jour, j'apprends : (je cite le texte qui m'est parvenu; c'est tiré d'un journal espagnol (le hhtp:// en bas du billet); est-ce encore une légende urbaine comme il en fleurit tous les jours sur le net? mais si c'est vrai, vrai..... alors là !!!

CITATION INTERNET

Pendant que l'Europe renfloue la Grèce, à coups de milliards, avec notre argent,
> > cette Grèce soit-disant en faillite commande 400 chars Abrams (10 millions de dollars pièce)aux USA…
> > Vous avez bien lu, Panpandréou vient de commander aux Américains
> > 400 chars Abrahams pour un peu plus d’un milliard d'euros.
> >
> >    
 Les Grecs nous prennent vraiment pour des C..s.
>
> Mais personne n'en parle alors que ça devrait faire la une de tous les journaux.
> Depuis des mois, il ne se passe pas une journée sans que les médias nous abreuvent d’informations concernant la probable faillite de la Grèce avec son cortège de conséquences en série, des risques de faillite des banques au risque de faillite des États (dont la France).
>
Depuis le début les Grecs manifestent pour protester contre les plans d’austérité qui succèdent aux plans d’austérité dans un pays ruiné du fait de la lâcheté et de l’incompétence crasse de sa classe politique et d’une fraude fiscale massive contre laquelle les dirigeants du pays n’ont jamais rien fait. Le total des aides apportées à la Grèce par l’Europe et le FMI ont atteint la somme extravagante de 160 milliards d’euros pour un pays de 11 millions d’habitants.
>
>
> On pouvait dès lors imaginer que la Grèce ferait les efforts nécessaires pour rétablir ses comptes publics alors qu’elle ne boucle ses fins de mois que grâce aux contribuables européens dont nous et que, en cas de besoins impératifs d’achats pour l’État grec, celui-ci se tournerait en priorité vers ses prêteurs, c'est-à-dire vers les pays de l’Union Européenne.
>
>
> Patatras, l’information vient d’être divulguée par le quotidien espagnol « la Razon », lien français en bas de cette page.
>
>
> la Grèce va acheter 400 chars lourds M1 Abrams d’occasion ainsi que 20 véhicules amphibie « AA7VA1 » aux États-Unis pour un montant estimé à 1,28 milliards d’euros.
>
>
Ainsi les contribuables européens aident la Grèce pour que celle-ci fasse tourner l’industrie d’armement US.
>
Les Polonais l’avaient inventé avec les avions de chasse en achetant en 2003 des F-16 avec les subventions européennes, les Grecs nous refont le coup en 2011 avec les chars d’assaut.
>
>
 Rappelons simplement que l’Armée française a en tout et pour tout 400 chars Leclerc pour 65 millions d’habitants, c’est dire si les grecs n’y vont pas avec le dos de la cuillère en terme de dépense pour leur budget militaire alors que la même semaine, comme le dit « la razon », le gouvernement grec se réunissait pour trouver 7 milliards d’économies dans les dépenses publiques.
>
>
> Dès lors une seule question se pose :
>
>
« De qui les dirigeants grecs se moquent ils ? ».
>
>
> Ils s’étaient engagés à privatiser leurs entreprises publiques et depuis rien.
>
Ils s’étaient engagés à lutter contre la fraude fiscale et depuis rien et, pour nous remercier de nous serrer la ceinture pour eux (et nous n’avons encore rien vu), ils achètent des armes en quantité astronomique aux USA.
>
>
On comprend mieux en voyant ce scandale que le mot « proxénète » soit d’origine grecque.
>
>
> On attend de la part de nos dirigeants le blocage de toute nouvelle aide et l’annulation pure et simple de ce contrat par l’État grec car ce n’est pas aux contribuables européens de payer les impôts que les Grecs refusent de payer pour aider l’industrie d’armement américaine.
>
>
> J’ai pourtant malheureusement peur qu’aucun d’entre eux n’ait le courage d’élever la voix.
>
>
> Voici le lien : http://www.atlantico.fr/decryptage/scandale-grece-plan-rigueur-mais-achat-chars-industrie-armement-americaine-199502.html