jeudi 17 novembre 2011

Deux FAUTES bien françaises : 17 nov

et si graves..... Billet du 17 novembre.

Divers quidams passent  devant le/la juge/tribunal pour divers crimes et cela n'intéresse personne si ce n'est certains journaux spécialisés.
Dès que cela peut intéresser mes amis journalistes et faire du chiffre, de l’audience dirions-nous : il y a des fuites !!! et bien orchestrées et bien documentées.... Il faut protéger la/les sources des journalistes, c'est sacré..... mais personne ne se préoccupe du "secret de l'instruction" ni du "fuitard...."!. C'est comme un concept qui n'existe plus en France . Faute n° 1

Le quidam qui passe au tribunal mais qui n'intéresse personne, n'intéresse pas non plus les media, naturellement. Donc passons... (dommage..)

Mais dès que la place publique est alertée d'une mise en examen croustillante : le peuple rend son jugement  ==> il/elle est COUPABLE ! Bien sûr ! Il/elle est mis en examen...
La présomption d'innocence existe de moins en moins, sinon n'existe plus.... Faute n° 2

Et notre chère démocratie fout le camp ! Faudrait lever le pied lorsqu’on se pose en donneur de leçons aux autres pays non ??