mardi 8 novembre 2011

le "court" du 8 novembre...

Billet du 8 ::  Certains me disaient que mes billets étaient trop longs et que, dans le même billet, il vaudrait mieux mettre plusieurs capsules sur divers sujets.

Par la force des choses, qui se compliquent un peu dans mon environnement (on aide, on assiste selon nos moyens, ou bien on se tait piteusement non?) donc le temps, "élastique", raccourcit... nécessairement...

Je voudrais soumettre à votre réflexion un truc qu'il m'est arrivé de voir au journal TV (France 2) il y a quelques jours::

Le présentateur reçoit comme invités le président Giscard (la dette, l'euro et la crise) et Vincent Lindon pour la promotion de son prochain film. Il dit "monsieur le président ou comment dois-je vous nommer?" Monsieur Giscard, magnanime et gentiment ma foi, dit "vous savez, c'est passé, vous m'appellez comme vous le sentez: certains disent Giscard, d'autres monsieur le président et d'autres me donnent des petits noms . Vous faites comme vous le voulez.

Vincent Lindon, acteur, accompli dans son métier (que j'aime bien dans plusieurs de ses films) prend la parole pour dire: "moi je préfère vous appeler Monsieur le Président car vous savez aujourd'hui en France la présidence est galvaudée, ne mérite plus ce nom prestigieux et nous fait honte" Je ne cite pas texto son texte car je suis resté abasourdi a) de cette outrecuidance b) de cette grossierreté c) du mal-à-propos de cette intervention inconvenante (au minimum).

Lacteur Vincent Lindon est là pour promouvoir son film: c'est son métier !  Le citoyen Lindon peut avoir toutes opinions politiques de son choix mais il n'a pas accès à tous les média pour délivrer sa parole politique sous prétexte qu'il est acteur. Pourquoi alors je ne suis pas invité, moi ou le boucher du coin , au journal télévisé pour dire gratos aux français MA vérité politique. Pourquoi tolère-t-on cela ? acteur, chanteurs, animateurs, pseudo-journalistes, pseudo-humoristes avancent visage caché pour orienter l'opinion vers leurs idées politiques, généralement de gauche ou d'extrême gauche !

A mon humble avis, la France ira mieux si a) on se remet à travailler CHACUN DANS SON métier (les chèvres de monsieur Séguin etc....)  b) on s'exprime comme citoyen au seul endroit républicain : les urnes   et c) si on veut s'activer comme citoyen dans un parti politique, on s'encarte, on agit, on fait des meetings, on fait ce qu'on veut en ce sens, à VISAGE DECOUVERT sous l'étiquette dans le cas cité "je suis Vincent Lindon, citoyen comme d'autres et je pense que...."  Pas  ==> je suis un acteur connu qui vient vous parler de mon film mais entre-temps  voici mon opinion et laius politiques...

Les journalistes font du vrai journalisme, les chanteurs chantent, les humoristes/amuseurs publics, Guillon/Ruquier/Ardisson, font rire en surveillant la ligne jaune, les analystes politiques analysent calmement avec des positions argumentées sur toutes les situations, toutes les décisions et TOUS les partis politiques  etc.... et les citoyens font leur boulot honnêtement en faisant valoir leur opinion politique aux bons endroits, aux bonnes tribunes, espérant qu'ils s'expriment avec sagesse et discernement.... Une utopie me dit-on.... mais pourtant chacun son métier non ??

à demain Henri