dimanche 27 novembre 2011

Légion d'Honneur (partie II du précédent billet)

Mais qu'est ce que la Légion d'Honneur ! je m'imaginais la plus haute distinction accordée, après un sévère examen des qualités, à un petit nombre.... (ou encore qui n'est pas la portée du premier venu....)

Le site L'Internaute m'informe que  CIT :

Le Premier Consul Bonaparte crée l’Ordre national de la Légion d’honneur le 19 mai 1802, avec l'objectif de récompenser "la bravoure militaire et le mérite civil".

» La plus haute distinction nationale : Au lendemain de l'abolition des ordres nobiliaires, il souhaite constituer un corps d'élite au service d'une nation française unifiée. "Si l'on distinguait les hommes en militaires ou en civils, on établirait deux Ordres tandis qu'il n'y a qu'une Nation. Si l'on ne décernait des honneurs qu'aux militaires, cette préférence serait encore pire car, alors, la Nation ne serait plus rien," déclare le Premier Consul. La Légion d'honneur devient ainsi la plus haute distinction nationale.

» Inflation au XXe siècle : Le XXe siècle marque un tournant en ouvrant l'ordre à une plus grande diversité d'activités. Les Première et Seconde Guerres mondiales entraînent également l'explosion des effectifs. Pour récompenser le courage des combattants, de nouveaux titres de nomination apparaissent : législation sur les mutilés de guerre, titres posthumes.... Ils seront maintenus pour les guerres d'Indochine et d'Algérie.

» Nouveau code voulu par De Gaulle : Lorsque le général de Gaulle devient Grand Maître de l'Ordre en 1962, la France compte 300 000 légionnaires. Pour freiner cette croissance exponentielle et renforcer la valeur de la plus haute récompense française, il entreprend avec le général Catraux, grand chancelier, une refonte de l'Ordre : il fait adopter un nouveau code de la Légion d'honneur qui prévoit des contingents triennaux. Aujourd'hui, on compte environ 100 000 décorés.
"Si la Légion d'honneur a survécu à tous les régimes et s'affirme aujourd'hui comme une décoration mondialement connue, c'est qu'elle a su s'adapter à la société", souligne le secrétaire général de la Grande Chancellerie. 

Tout en restant le couronnement d'une carrière pour les militaires, l'ordre accueille aujourd'hui de plus en plus de civils. Les nouveaux contingents pour les trois années à venir s'efforceront aussi de mettre en valeur de nouveaux domaines jusque-là peu pris en compte comme la recherche, le social, le bénévolat ou l'associatif. FINCIT

C'est bien ce que je croyais : les mots "élite" "couronnement d'une carrière" etc... mais c'était sans compter sur le site Cpolitic qui me rappelle (et je m'étonnais "en secret" de certaines nominations, me disant "et pourquoi pas moi ??". Cpolitic écrit (Googlez le terme Cpolitic) CIT:

Isabelle Adjani, Emmanuelle Mignon, François Pérol, Raymond Aubrac, Mireille Mathieu, Emir Kusturica. Voilà quelques noms jetés en pâture aux différents médias classiques pour faire passer un « circulez y’a rien à voir » Et bien non! Il n’y a pas « rien à voir » car justement la liste de la Légion d’honneur 2010 permet de se faire une idée de la collusion entre le pouvoir en place et les personnalités du monde du spectacle, de la vie associative, de la diplomatie et du sulfureux monde des affaires. Cpolitic vous propose un décryptage dans une liste longue comme un jour sans fin.

Oubliez la Rupture! Nicolas Sarkozy fait exactement comme ses prédécesseurs, mais toujours de manière plus voyante, même si évidemment les termes comme « directeur général d’un groupe industriel », ont de quoi en rebuter plus d’un.

Ainsi distinguer des résistants, des artistes, des présidents de collectivités locales, d’associations, des personnes inconnues mais illustres de part leur geste d’un jour, (sauver une personne): aucun problème.

Mais est-il normal, dans une « République Irréprochable » de décorer d’un tel insigne des responsables d’entreprises privées, fers de lance de lobbies pharmaceutiques, énergétiques, militaires ou financiers?

Évidemment non…

Grand officier
M. Dehecq (Jean-François), président d’honneur d’un groupe pharmaceutique
, décrypté cela donne, « président et fondateur du géant Sanofi Avantis » Un groupe qui, rappelez-vous, a littéralement explosé ses résultats avec la fameuse Grippe A  FINCIT  et la liste continue sur le site..... Intéressant quoi !!!...

Au moment d'écrire certains billets, il m'arrive de me demander si, en France, on ne prend pas malin plaisir à marcher "sur la tête"..... non ??