dimanche 27 novembre 2011

Sénat et Légion d'Honneur...

Billet du 27 novembre 2011

Hier soir je regardais rapidement Ruquier afin de constater jusqu'où on peut aller "masqué"... 

L'invité, vert "Europe Écologie de l’Essonne", Jean-Vincent PLACE s'est exprimé "longuement", brillamment je dirais, au point que Ruquier lui demande, en plein milieu de cette logorrhée: "on peut en placer une?...". Mais qui est-ce ce monsieur coréen à la langue bien pendue?

Le Point m'informe que (il faudrait savoir si c'est PLACE ou Placé non?)  CIT:

L'écologiste Jean-Vincent Placé, qui voit s'ouvrir les portes du Sénat à 43 ans, a longtemps été l'homme de l'ombre des Verts, apparatchik aux coups tordus pour les uns, fin tacticien adepte du compromis pour les autres. Élu dans l'Essonne en tête de la liste d'union PS-EELV-PCF, Jean-Vincent Placé, Coréen atterri à 7 ans dans une famille bourgeoise normande, tout droit venu d'un orphelinat de Séoul, entre donc au Palais du Luxembourg. Fierté particulière ? "Je n'ai jamais fait l'Asiatique de service, je revendique d'être Français", a-t-il dit dans son bureau de vice-président aux transports de la région Ile-de-France.

Passionné d'histoire de France, Jean-Vincent Placé, chevalier de l'ordre national du Mérite, n'a "pas envie de faire pleurer" sur son parcours.... etc...
Ex-étudiant en droit bancaire à Caen, il se définit comme "clairement ambitieux, organisé" et "ultra-déterminé". Il a appris l'écologie à La Rochelle avec son "deuxième père" Michel Crépeau, député-maire radical de gauche qui a développé le vélo dans sa ville et lutté contre la "malbouffe" en interdisant toute ouverture de McDonald's. "J'ai pas attendu José Bové !" lance, goguenard, cet "écolo par conviction" pour qui "justice et solidarité doivent être alliées à la protection de la planète".

Beaucoup voient pourtant son ralliement aux Verts en 2001 comme du simple opportunisme, critiquant son cynisme en politique et son goût immodéré du rapport de forces. Mais ses partisans louent l'art du compromis et la loyauté de ce personnage complexe à l'humour décapant, amoureux des bonnes tables et repas à rallonge en bon "rad-soc". De toutes les négociations externes, il oeuvre aussi en interne, prenant en duo, avec Cécile Duflot, le pouvoir chez les Verts en 2006.

"Richelieu des Verts"
"Richelieu des Verts" et apparatchik pour Daniel Cohn-Bendit ("mon meilleur attaché de presse !"), ce fan de films à l'eau de rose s'était fait remarquer l'an passé, opposant la "jeune dynamique" Duflot à la "vieille éthique" Eva Joly, qu'il soutiendra ensuite officiellement face à Nicolas Hulot.

Après le Sénat, si la gauche gagne en 2012, il se voit ministre de l'Intérieur ou du Budget. En tout cas, pas secrétaire d'État, a-t-il dit au PS : "Maman va penser que je fais le courrier !"
FINCIT

"Avancer à un pas de sénateur..." "sage comme un sénateur" etc... J'ai toujours cru que le fait d'accéder au Sénat corrélait un certain âge, l'expérience qui va de pair ainsi qu'un certain morceau de sagesse  sinon de sagesse certaine...

En 2008 lors des Sénatoriales (source : Le Sénat) la répartition des nouveaux élus était:

Effectif par tranche d'âge
Tranche d'âge       Total        %
moins de 41 ans       4          6,2
de 41 ans à 50 ans   13        20,0
de 51 ans à 60 ans   22        33,8
de 61 ans à 70 ans   25        38,5
de 71 ans à 80 ans     1          1,5
Total 65

En 2011, la répartition des élus est celle-ci (même source)

Effectif par tranche d'âge
Tranche d'âge          Total         %
moins de 41 ans         5            2,9
de 41 ans à 50 ans      17         10,0
de 51 ans à 60 ans      58         34,1
de 61 ans à 70 ans      75         44,1
de 71 ans à 80 ans       13          7,6
plus de 81 ans               2            1,2
Total 170

Le Sénat est composé de 348 sénateurs, élus pour un mandat de six ans.  C'est donc dire que 1 sénateur sur 3 a moins de 60 ans et 39 sénateurs ont moins de 50 ans...; 9 = moins de 40 ans et cela, juste en considérant les 2 dernières sénatoriales..  Et je ne me suis pas encore occupé de la place (%) des femmes dans le lot.... L'égalité de sexes est une belle théorie non ? !! Il faudrait que je trouve la répartition totale actuelle..... je vais voir !

Nous sommes en République  n'est-ce pas ? République? hummmmmm ..... Wikipédia vient à mon secours !! : "Le mot « république » provient du latin res publica qui signifie au sens propre « chose publique » et désigne l’intérêt général puis le gouvernement, la politique et enfin l’État. La république (Politeia) de Platon, Le politique (Politike) d'Aristote, et De la république (De re publica) de Cicéron, traitent tous des formes de gouvernement. Res, en langage juridique latin désigne la cause plaidée (Dictionnaire étymologique latin). 

Historiquement, il s'agit de la cause de la plèbe, plaidée par le tribun - représentant des « tribus » - devant le Sénat romain, composé des patriarches des familles connues de Rome. FINCIT

Alors je me dis, partis comme cela, nos sénateurs ont du chemin à faire pour atteindre la sagesse des patriarches... non? ...

allez ciao   je reviens en partie II sur la Légion d'Honneur et autres déco...