mardi 6 décembre 2011

Les "sources"

du secret des sources :

Vous me direz que je visionne trop de séries style Mi-5, BRAQUO ou 24 heures...... bon j'en conviens : je suis fana (à mon âge, on s'amuse comme on peut non ??)

Le secret des sources, sacro-saint principe de notre Res Publica, semble toucher uniquement les journalistes; en fait un journaliste peut lancer n'importe quelle rumeur, dévastatrice comme peut l'être une rumeur (c'est dans ses gènes, être dévastatrice, la rumeur ! sinon c'est du commérage de vieilles dames au coin de la fenêtre) et ensuite dire : "j'ai vérifié et ma source, bien au fait du dossier ou encore bien haut placée, m'a confirmé que etc..... Et TOUT s'arrête là ! Pas touche !! La rumeur TUE !

Et les "sources " de la BRI ou des infiltrés anti-dope ou des "services" (DCRI, DST, et j'en passe... trop "secrets") on en fait quoi? mais il faut les PROTEGER!! cela va de soi (parlons-en avec le grand flic de Lyon) et en principe : pas touche !! pauvre Neyret.... sauf lui ! Bon il reste quand même bon pour venir témoigner aux assises et sa parole est OK dans ce cas...

Ce qui me choque dans ce système c'est que :

a) personne ne semble se soucier du secret de l'instruction

b) personne ne songe à évaluer le danger que représente la fuite

c) personne de cherche à imaginer qu'en premier lieu, il faut identifier le "fuitard " et pas s'indigner de l'inverse ! surtout que , si ce qui a fuité semble venir de haut, la sécurité de l’État est mise en cause. Si j'étais à la DCRI, je considérerais de mon devoir essentiel d'identifier le fuitard car la destination de la fuite peut être multiple : une puissance ennemie, une puissance que l'on croit "amie", un mafieux qui veut s'en servir pour faire chanter et j'en passe. En plus, si on a trouvé CETTE fuite, y en - t -il eu d'autres et lesquelles? et vers qui? quel danger cela représente? etc.... Pauvre Courroye !

S'il se trouve que l'info est parue dans un journal, alors "pas touche" SECRET DES SOURCES !!! mais enfin !!!.... Dans ce cas précis il s'agissait d'un chef de cabinet ou d'un conseiller spécial d'un Ministre avec M majuscule !! Ce n'est pas rien! Il a été muté et pourra recommencer non ? Aux USA, au minimum, il serait derrière les barreaux ou à Guantánamo, pour atteinte à la sûreté de l’État ou "suicidé de 3 balles dans le dos"; oui mais pas en France.... sauf les suicidés à 3 balles , ça on a déjà vu....

Un terroriste (oui il semble que cela existe encore) obtient en payant un haut-placé les plans d'une centrale nucléaire car il projette une attaque; le même terroriste donne une partie de l'info à un journaliste, pas le lieu de l'attaque juste le scoop qui mettra  le journal et le journaliste dans la lumière €€€ et là, il faudrait protéger la source du journaliste ! Ben voyons !! Le terroriste est à l'abri (bien sûr aussi par d'autres méthodes) de toute enquête car il EST la source !  et le fuitard aussi qui peut recommencer, le fric c'est comme du miel...

Je trouve que des fois le journalisme déconne fort.... de café !

Ciao