dimanche 5 février 2012

Le vrai texte de Guéant

tiré de Google Actualités ce soir::

note: comme quoi il est possible de travestir la réalité en ne citant, hors contexte, qu'une des premières phrases, plus ou moins précisément, en l'interprétant plutôt qu'en la reproduisant texto. Ce que firent plusieurs, nombreux, journalistes.

J'ai TRÈS hâte que l'on commence à faire du vrai journalisme éthique ! Je vous concède, qu'en période électorale, l'intervention Guéant ne me semble pas un choix judicieux mais, à part cela, il m'est difficile de contredire. Quand j’entends Mme Royal sortir des contre-vérités...

Le peuple syrien, par exemple, est un peuple qui a une grande civilisation derrière lui ; ce qui s'y passe actuellement n'est pas civilisé, a minima, et digne du TPI à titre de génocide (à mon humble avis).

Texte de M. Guéant tel que rapporté au long par certains journalistes sérieux ::

CIT :: 
 
Précisément, voilà les propos tenus par le ministre de l'Intérieur : «Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique». «En tout état de cause, nous devons protéger notre civilisation», a conclu Guéant.

Dimanche, Guéant a tenu à préciser. «Cela veut dire très clairement que, pour nous, tout ne se vaut pas. Pour la gauche, apparemment, si j’en juge par les réactions que j’ai entendues ce matin, tout se vaut», a ajouté Guéant.

Interrogé pour savoir si «notre civilisation était inférieure» quand la France n’accordait pas le droit de vote aux femmes (avant 1945) ou pratiquait la peine de mort (avant 1981), le ministre de l’Intérieur a répondu: «je dis très clairement qu’elle était inférieure à ce qu’elle est aujourd’hui». FINCIT