dimanche 19 février 2012

Serions nous des civilisés à 2 vitesses?...

Billet du 18 février 2012

Il y a quelques années, la plupart d'entre nous trouvaient honteux des pratiques mafieuses inqualifiables comme cet empoisonnement au Polonium-210 de l'ex-espion russe Alexandre Litvinenko, précédé dans l'Histoire par Ben Barka, Jean Jaurès, Martin Luther King, Abraham Lincoln et plus loin dans l'Antiquité, Hipparque tyran d'Athènes, par les victimes de Caligula ainsi que par le sort réservé aux rois de France, Henri III et Henri IV...

Puis la Crise, la Peur est venue et le silence s'est fait; cela ne veut pas dire que les assassinats politiques aient cessé mais cela ne fait plus la Une...

Et on se surprend à se dire que, toutes choses étant égales, il faudrait bien qu'un sniper règle rapidement le cas du génocidaire Bachar el-Assad ou du fou furieux iranien sur le point d’entraîner le monde entier dans les feux définitifs de l'Apocalypse....

Autant on trouvait horrible l'empoisonnement du russe, autant il nous apparaît inévitable sinon même éminemment souhaitable la disparition soudaine, provoquée, d'un el-Assad ou d'un Ahmadinejad : châtiment divin pour les assassins d'un peuple....

Troublant n'est ce pas de constater la bipolarité d'une morale individuelle sinon collective..... 

Dernière question : a-t-on telle bipolarité dans d'autres domaines...?