mercredi 17 octobre 2012

Yamina la ministre qui se fout de Hollande !!!


Gouvernement. Le vol en Falcon à 140 000 € de Yamina Benguigui
vendredi 12 octobre 2012

Selon le Canard Enchaîné, Yamina Benguigui, la ministre déléguée à la francophonie, a emprunté un Falcon de la République plutôt qu’un avion de ligne pour se rendre à Kinshasa au sommet de la francophonie. Coût du vol : 140 000 €. L’exemplarité voulue par Hollande a du plomb dans l’aile


Yamina Benguigui (née Yamina Zora Belaïdi) est une réalisatrice. Elle est ministre déléguée en charge des Français de l'étranger et de la Francophonie, auprès de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Petit rappel : Le 17 mai, François Hollande impose, juste après son élection, la signature d’une charte de déontologie aux membres du gouvernement. Elle prévoit notamment que les ministres doivent prendre des trains pour les déplacements intérieurs, sauf exception. Pour l’étranger, le voyage sur des vols réguliers est aussi encouragé.

140 000 €
Ce principe vient donc d’être bafoué par Yamina Benguigui, la ministre déléguée à la francophonie qui, mardi, a pris un Falcon de la République pour se rendre à Kinshasa, en république démocratique du Congo, où se tient le sommet de la francophonie. Visiblement, des consignes avaient été données pour utiliser un vol régulier et la vérification de la pratique incombait à Matignon, dit une source à l’Elysée citée par le Canard enchaîné.

Démissionnera, démissionnera pas ?
En mars 2010, Alain Joyandet, alors ministre de la coopération avait pris un avion privé qui avait coûté 116 000 € à l’État. Un avion qui lui avait surtout valu son poste. En sera-t-il de même avec Yamina Benguigui ?

Cela ne semble pas en prendre le chemin, puisque le gouvernement, par la voix de sa porte-parole, Najat Vallaud-Belkacem, a défendu l’utilisation de ce Falcon et la dépense de 140 000 € qui va avec. « J’ignore dans quelles conditions elle a pris ce Falcon mais enfin, j’imagine qu’il n’y avait pas d’autre choix possible, connaissant Yamina Benguigui », a-t-elle dit. « Beaucoup a été dit à son sujet, moi, ce que j’en vois, c’est une collègue ministre complètement investie dans ses dossiers. »