jeudi 20 décembre 2012

Avec ces guignols, on n'a pas tout vu ni on nous a pas tout dit !!!

Pour rééquilibrer les prix à la pompe, le comité sur la fiscalitépropose une hausse des taxes sur le diesel qui devra coûter aussi cher que le sans-plomb.




La ministre de l’environnement, Delphine Batho a lancé mercredi, un comité sur la fiscalité écologique, dirigé par l’économiste Christian de Pertuis.

Le diesel au prix du sans-plomb


Classé parmi les substances cancérigènes pour l’homme, le prix à la pompe du diesel a été depuis fiscalement avantagé comparé à l’essence. Sa taxe est alors de 0,65€/l contre 0,85€/l pour l’essence.

Par conséquent, «les taxes sur les carburants devraient faire l’objet d’un rééquilibrage en raison notamment des risques sanitaires liés au diesel», a expliqué Christian de Pertuis.

Cet alignement renchérirait de 10€ le plein de gazole et devrait permettre un gain de 3 milliards d'euros à l’Etat.

Une mesure progressive

L’économiste est conscient que « l’alignement du diesel sur l’essence est effectivement une mesure qui, prise brutalement, pose un certain nombre de difficultés à un certain nombre de professionnels». Mais, comment faire passer la pilule?

La piste la plus plausible serait une hausse progressive de 3 centimes d’€/litre du diesel, sur 3 ans, parallèlement à une baisse de 3 centimes pour le sans-plomb.

Exclusivement destinée aux particuliers, cette hausse devrait épargner les chauffeurs de poids lourds ou les patrons pêcheurs que personne ne veut voir dans la rue.

Dans un pays où 60% des voitures roulent au diesel, cette pilule risque de mal passer.

Par GimP le 20/12/2012 à 14:45