jeudi 30 mai 2013

mon prochain livre : histoire vécue ou à vivre vraisemblablement :: il n'ya pas eu ni n'existe de garde-fous... A écrire : sûrement !!!

Tout gay-friendly que je sois, je vais commencer à écrire une histoire vécue (depuis le temps que je veux écrire un livre...) Histoire de Jean et Arthur, homosexuels comme tout le monde quoi.

Ils ne s'aiment plus mais ils vont se "marier" afin de pouvoir divorcer plus facilement vu les biens en communs, les emprunts, la responsabilité civile (surtout que Arthur s'est mis à avoir des aventures chaque soir dans des clubs spécialisés, adepte de la non-capote etc etc...

Jean a loué un ventre en Belgique et ils ont eu "ensemble" Michel un petit être chanceux d'avoir 2 papas bien que Arthur soit sa maman, habillée comme telle le soir en cachette car le jour, il est banquier !!

Ils divorcent et dans cette grande solitude qui suit, Jean tombe amoureux (oui ,oui cela arrive encore..) de Adèle, une lesbienne qui, avec Mariette sa "conjointe", s'est fait implanter un embryon nommée Marguerite. Adèle et son épouse Mariette décident de se séparer, usure bien connue du mariage (on change de modèle auto pour le dernier cri...) et Adèle conserve la garde de cette enfant qu'elle a procrée.

Cela se passe assez bien dans les 2 couples vu que les LGBT sont un modèle de civilité dans notre société désaxée si violente... C'EST TRES ET BIEN CONNU !!

Donc Jean et Adèle avec leurs 2 enfants, nés de "je ne sais qui", vivent le grand amour , pour une fois dans leur vie (disent-ils !!) ... Ils disent autour d'eux leur bonheur normal comme tout le monde (SIC)...

Le temps passe et le petit Michel fils de Jean et la petite Marguerite fille d'Adèle grandissent et tombent amoureux l'un de l'autre.... eh oui ça arrive l'Amour... Ils sont frère et soeur aux yeux de la loi et ne peuvent se marier...

Mais tant pis : ils se mettent en ménage et ils ont un enfant, né trisomique avançé, irrécupérable ni réinsertiable:: une horreur que cela se soit produit... Auront-ils d'autres enfants, ce qui serait légitime non ??

Que faire de cet enfant ? s'en occuper bien sûr car c'est un être humain... mais comment se poser la question de la responsabilité, des antécédents biologiques parentaux, des risques alors inconnus de consanguinité car tout s'est fait à l'époque (et encore ce jour) sous le couvert du secret le plus absolu.... UN VRAI BORDEL QUOI !!

Bon je suis à écrire la chute..... je vous dirai.... mais si vous avez des idées...