jeudi 20 juin 2013

PEILLON !! tu fais HONTE !!



Qui a lu ces textes ? 

Citation de Vincent Peillon (actuel ministre de l'Education nationale), dans le livre « Une religion pour la République  » ( p 277 ), paru en 2010 aux éditions du Seuil :

    « Car toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l’Eglise ».

Autre citation tirée de l’ouvrage de Vincent Peillon : " La Révolution française n’est pas terminée " (Seuil, 2008) :

    "La révolution française est l’irruption dans le temps de quelque chose qui n’appartient pas au temps, c’est un commencement absolu, c’est la présence et l’incarnation d’un sens, d’une régénération et d’une expiation du peuple français. 1789, l’année sans pareille, est celle de l’engendrement par un brusque saut de l’histoire d’un homme nouveau. La révolution est un événement méta-historique, c’est-à -dire un événement religieux. La révolution implique l’oubli total de ce qui précède la révolution. Et donc l’école a un rôle fondamental, puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever jusqu’à  devenir citoyen. Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi."

     N'a-t-il pas également déclaré :
     «  [Il faut ] arracher l’élève à tous les déterminismes : familial, ethnique, social, intellectuel » [afin de] « s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités ». 

           On comprend mieux maintenant pourquoi tout est programmé pour faire de nos enfants des abrutis illettrés plus faciles à manipuler.