samedi 19 octobre 2013

17 octobre 2013 : Journée Mondiale de la douleur : IL FAUT LA COMBATTRE !

Le 17 octobre, toute la journée; en France, entre autres, plusieurs CHU et autres établissements de santé, des médecins, kiné etc... ont mis de l'avant des conférences, des exposés et autres, pour diffuser, entre autres, 2 règles très simples : a) il ne faut pas laisser la douleur s'installer b) il est possible et on doit prendre tous les moyens existants pour maîtriser la douleur : ce n'est pas une cause perdue !! Il faut lutter !. Et le premier intervenant dans cette démarche c'est le "souffrant"... Le médecin est son partenaire dans cette lutte !

Un cachet prescrit par le médecin référent bien sûr, la douleur passe mais... il est possible que cela ne suffise pas. Le but de ce post n'est pas de faire la démonstration de l'inutilité des médecins :: au contraire, il faut consulter.

Cependant, il faut absolument savoir et intégrer qu'il existe des méthodes naturelles et qu'il est possible de les associer à la pharmacopée traditionnelle. Parmi celles-ci : l'acupuncture (avec aiguilles) et l'acupressure (idem avec des pressions faites par les doigts ou les pouces sur un point situé sur un méridien. "Sur le circuit nerveux et énergétique du corps, les points stimulés vont bloquer le message de la douleur vers le cerveau et favoriser la production, notamment, d'endorphines" (Dr Patrick Aubé, président du syndicat des médecins acupuncteurs)


Il va de soi que la médecine chinoise se compose de cinq branches : l’acupuncture, le massage, la diététique, la pharmacopée et le Qi-Cong. Toutes ces techniques thérapeutiques sont complémentaires (complémentaires aussi avec la médecine traditionnelle donc, on continue de voir son médecin et on en parle !!).

LIFEWAVE est en fait un équivalent de l’acupressure ; alors comment fonctionnent les Patchs (timbres) ??

Voici un début de réponse (tiré de www.lifewave.com/822964 à feuilleter !!) :

Au contact de la peau sur un point précis d’acupuncture (bien illustré dans le protocole du patch précis  et ses usages), le timbre (patch)est activé et va tout de suite activer les fonctions bioélectriques des organes comme le fait une télécommande qui, lorsqu'on appuie sur son bouton va émettre un signal infrarouge qui va, lui, se connecter à un récepteur photoélectrique.Ce timbre est NON-TRANSDERMIQUE, ne contient aucune substance ni médicaments qui passe à travers la peau !!

Ce même système existe pour le corps comme en fait foi la production de vitamine D par les rayons UV et la stimulation de la mélanine (bronzage au soleil ou en cabine). Notre corps est entouré d'un champ électromagnétique qui interagit avec les patchs et produit une certaine fréquence d'énergie résonnante; le message biologique est reçu par un récepteur dans le corps, les cellules reçoivent le message qui est transmis au niveau cellulaire. Ce message est d'une certaine fréquence de lumière différente pour chacun des 7 patchs comme le serait également une télécommande de 7 boutons.

  C'est l'exemple utilisé et expliqué, que j'ai appris par le Dr. David O'Hare, médecin spécialiste de la cohérence cardiaque (livre magnifique à se procurer) qui a donné une conférence sur les patchs et plus spécifiquement sur l'Aéon qu'il a mesuré. Il a été tout à fait « flabergasté » (dumb with atonishment ..) en constatant la rapidité de l'intervention sur la variabilité cardiaque qu'il a constaté après 5 minutes.

  Lecteur, tu peux aller sur le site et télécharger l'explication sur les nanotechnologies (http://www.lifewave.com/pdf/Papers/SciencePaper002-NanotechnologyLifewave.pdf) . Il y a également beaucoup plus d'infos si tu as envie de fouiller le site (pdf,clips, etc).

Tu/vous me direz vos commentaires….

Henri

www.lifewave.com/822964